Home / Logiciels & sécurité / Piratage informatique : les espions s’incrustent dans vos données

Piratage informatique : les espions s’incrustent dans vos données

Historiquement, le mot « pirate » est employé dans le monde maritime, mais par glissement sémantique, son utilisation fait référence à la contrefaçon en tous genres, et aussi à l’intrusion illicite dans une base de données informatique. Avec un nombre illimité de réseaux qui se tissent entre eux sur le web, l’expression « piratage informatique » y trouve son compte. La contrefaçon numérique devient un sujet de réflexion qui demeure continuellement difficile à maîtriser. En effet, le piratage informatique se révèle sous plusieurs formes que seuls les experts détiennent les remèdes et parfois les instigateurs ont le dernier mot dans l’histoire. Le seul hic, c’est que quiconque peut être victime de piratages informatiques, et même les pirates eux-mêmes.

Les prénoms que l’on attribue aux pirates sur le web

piratage-info-1Le mot « virus » nous vient naturellement en tête lorsqu’on évoque le piratage informatique. Or, ce n’est pas le seul élément à prendre en compte dans la contrefaçon numérique. Avec tous les termes techniques employés sur le web, on peut facilement se perdre dans toutes les appellations. Intéressons-nous aux quelques désignations des spécialistes en piratage informatique. Le « hacker » est le plus courant, employé en outre-Atlantique, il se réfère à une personne capable de déformer la nature d’un objet afin de fragiliser la sécurité informatique d’une donnée. Parfois on peut le confondre à un cracker qui désigne plus souvent des personnes capables d’accéder à un logiciel en brisant sa protection. Par ailleurs, le terme « black hacker » est né plus tard avec le renforcement des espionnages en ligne. C’est aussi l’équivalent de la dénomination « black hat » qui signifie « chapeau noir ». En outre, l’expression « white hat » est devenue emblématique puisqu’il vient en réplique des mauvaises actions réalisées par un black hat. En effet, un « white hat » devient un piratage légal qui consiste à renforcer la sécurité d’un lien ou d’un site.

Check Also

Les règles de base sur la sécurité informatique

À l’ère du digital, les entreprises tout comme les particuliers ne peuvent plus se passer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *