Home / Logiciels & sécurité / Les microservices à la conquête de secteur du développement des applications

Les microservices à la conquête de secteur du développement des applications

Les microservices sont en vogue dans le milieu de la création d’applications et sites web. Pour être plus précis, on parle d’une architecture en micro service. L’objectif est la création d’un ensemble de petites applications autonomes. La communication entre ces dernières se fait par le biais d’un protocole simple. Concernant celui-ci, on citera en exemple l’API Rest. Une application est appelée service. Une architecture en micro service est différente d’une architecture monolithique sans en être l’opposé. Il faut savoir au passage qu’une application en microservice dure moins longtemps qu’une application en monolithique.

Les limites de l’architecture en microservice

log-error Il est mieux de commencer par l’évocation des inconvénients et de finir par les avantages. Ainsi, on met mieux en valeur les atouts de cette architecture. Le premier problème se pose au niveau des logs qu’il devient difficile à collecter en raison de l’extrême fractionnement à la base du microservice. Heureusement que des exceptions existent. Docker est l’outil de prédilection pour se mettre au microservice en mode open source. Il y a plusieurs raisons à cela, notamment parce que les logs docker sont plus aisés à gérer. D’autres difficultés se font ressentir : complexité de la création des applications, des erreurs susceptibles de survenir au niveau des API, perte du monopole de la gestion du réseau, déploiement complexe des applications, nécessité d’utiliser des services complémentaires.

Les avantages pratiques

monolith-vs-microservicesLa liste est extrêmement longue, d’où le succès de l’architecture en microservice qui fait des émules surtout aux USA. On peut toutefois citer quelques-uns de ces avantages, sans faire preuve d’exhaustivité : dimensionnement aisé, possibilité sans fin de modifications, rapidité, facilité de compréhension, annulations sans grandes difficultés en cas d’erreur et enfin la puissance. Si on devait choisir entre l’architecture monolithique et celui en microservice, beaucoup penchent pour la deuxième option.

Check Also

Les règles de base sur la sécurité informatique

À l’ère du digital, les entreprises tout comme les particuliers ne peuvent plus se passer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *